9 points clés pour comparer les assurances mutuelles santés

Le rôle des assurances mutuelles santé est essentielle. Du fait de cette importance, passer par la comparaison permet de choisir l’entreprise avec laquelle contracter.

1-   Consultations généralistes et spécialistes

La base de remboursement de la couverture de la mutuelle s’exprime généralement en pourcentage.  Celle de la sécurité sociale est en Euro. Ceci dit quand la mutuelle affiche 100% BR et Sécu incluse, cela signifie qu’elle rembourse les 30% non pris charge par la Sécu (ne couvrant que 70% des frais) et non les dépassements d’honoraires.

A découvrir également : Quel est l’intérêt de souscrire à une assurance animal ?

2-   Frais de soins hospitaliers

L’assuré doit bien veiller à ce le prix remboursement de la chambre particulière oscille entre 60 et 150 euros. Il ne doit généralement pas dépasse pas cette barre. De même pour la prise en charge des dépassements d’honoraires, des chirurgiens et des anesthésistes.

3-    Equipements d’optique

Ils sont très mal remboursés par la sécurité sociale, alors beaucoup d’assurances mutuelles hésitent à les prendre en charge. L’assuré doit donc privilégier celles ayant des opticiens comme partenaires. Avec des tarifs jusqu’à 40% inférieurs pour les verres et 15% pour les montures.

Cela peut vous intéresser : Remboursement par l’assurance santé complémentaire : Comment cela fonctionne ?

4-   Frais pour les lentilles

Sachant qu’un usage quotidien de lentille équivaut à presque 1.000 euros par an, ils sont rarement remboursés par la sécurité sociale. Alors il convient de bien regarder le montant pris en charge, en euros par œil et par an. Il en va de même pour les opérations liées à la myopie.

5-   Médecine douce

Les adeptes d’ostéopathie ou d’acupuncture, sont pour la plupart, non remboursés par la Sécu.  Quant aux assurances mutuelles, elles sont parfois réticentes à certaines disciplines et limitent les prises en charge en montant par séance et en nombre dans l’année.

6-   Implants dentaires et orthodontie

Ils sont mal compensés par les mutuelles, souvent les remboursements sont sous forme de forfait annuel. De plus, recourir à un réseau de soins est susceptible de faire baisser la note jusqu’à – 40% pour un implant

7-   Prise en charge du tiers payant

Certaines assurances mutuelles ne donnent pas d’avance de frais sur des postes tels que la pharmacie, les analyses, et les hospitalisations. L’assuré doit donc de les préciser avec la liste des professionnels agréés. Par contre, le tiers payant en dentaire et en optique réseaux sont pris en charge par beaucoup de réseaux.

8-   Clause sous le tableau de garantie

Pour bien comparer les assurances mutuelles sans biais, une bonne vérification s’impose au niveau des prestations. Si celles-ci se présentent « en complément de la participation du régime général obligatoire (RO)”, cela veut dire qu’une clause par rapport au remboursement de la Sécu doit se faire.

 

9-   Capacité d’accueil et informations données

Les assurances complémentaires santé représentent presque le tiers des plaintes reçues dans le secteur des assurances, selon le dernier baromètre de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes)

Les principaux motifs de plaintes concernent souvent les appels téléphoniques abusifs, surtout auprès des personnes âgées. Or pour un contrat d’assurance, un simple accord verbal est largement suffisant, mais beaucoup l’ignore.

D’autres réclamations se rapportent aux informations ambiguës ou fausses, notamment en ce qui concerne les durées d’engagement, les tarifs du contrat ou la faculté de le résilier hors échéance.